Yoga pour les futures mamans

Bonjour tout le monde, j’espère que vous allez bien aujourd’hui. Vu que je suis dans ma période yoga, et que je suis enceinte ( il me reste un peu plus d’ un mois environ), je me devais de faire un article sur le yoga et la grossesse. Je vous souhaite une bonne lecture!!

La grossesse…! Période clé dans la vie d’une femme. Aussi bien sur le plan physique que psychologique. Une période chargée en émotions!! Et le yoga dans tout ça!? Une aubaine pour les futures mamans. 

Le yoga pendant la grossesse, voilà un duo qui fonctionne plus que bien, et ce depuis bien longtemps. Cela fait en effet plusieurs dizaines d’années maintenant que le yoga accompagne de nombreuses femmes enceintes. Soit que les femmes le pratiquaient déjà, soit parce qu’elles ont découvert l’activité pendant la grossesse. Livres, guides, professionnels de santé, sages-femmes, et même certaines maternités mettent depuis près de 20 ans l’accent sur le yoga et ses bienfaits. Car le yoga est une activité très intéressante pour les futures mamans, aussi bien pendant la grossesse que pour préparer l’accouchement. Mieux, le yoga peut s’avérer l’outil idéal pour éliminer les petits soucis qui parfois jalonnent la grossesse (troubles du sommeil, douleurs de dos, etc…)

Une situation particulière 

La grossesse est un véritable chamboulement: dans la vie d’une femme, c’est très certainement le plus important. Car tout ici est en mouvement, en mutation, en devenir. Avoir un enfant en soi est un bouleversement sur tous les plans, et même si c’est avant tout un bonheur, c’est aussi un moment qui n’est pas dénué de petits soucis et de grande interrogations. Qu’est-ce qui m’attend? Vais-je être à la hauteur? Mon corps va-t-il totalement se transformer? Comment va se passer l’accouchement? Vais-je pouvoir vivre comme avant? Est-ce que tout va changer? Et j’en passe!!! Autant d’interrogations, autant d’inconnues et de sources potentielles de stress. D’autant qu’à cet aspect émotionnel s’ajoutent des contraintes physiques que l’on ne peut nier. La grossesse change la donne, dés les premières semaines puisque le corps entame ses transformations à partir de la conception, même si on ne le remarque pas. Sous la poussée des hormones tout d’abord qui entraînent les petits désagréments du premier trimestre (fatigue, nausée, seins gonflés…), puis avec une réalité bien présente: la prise de poids, l’élargissement du bassin, la compression des organes à mesure que le fœtus grandit. Sans dresser un tableau peu réjouissant de la grossesse, il faut quand même convenir que les neuf mois de grossesse ne sont pas toujours les plus épanouissant dans la vie d’une femme. Le yoga a tout à apporter dans cette période de transition, et cela que la future maman soit totalement sereine ou qu’elle soit en proie aux doutes et sujette aux désagréments de la grossesse. En premier lieu parce que la grossesse ne permet pas de pratiquer n’importe quelle activité physique ( sauf si votre médecin vous l’a autorisé bien entendu). Les mouvements doux mais efficaces(ils travaillent le placement, par exemples) permettent une pratique en toute sécurité. Ce qui n’est pas le cas de beaucoup de sports, qui sont à éviter pour la plupart.

5-positions-de-yoga-pour-la-grossesse_width1024

Un accompagnement au long cours

Le yoga a tout bon pour accompagner la future maman. Sur le plan physique tout d’abord, comme on l’a vu brièvement, parce que les exercices doux permettent une pratique en toute sécurité, non traumatisante pour le corps, les muscles ou le squelette. C’est important de le souligner, car la grossesse peut-être une période de plus grande fatigue et donc de plus grande fragilité (d’autant que certaines femmes se trouvent carencées en vitamines et minéraux, par exemples). Ensuite parce que les mouvements pratiqués pendants une séance de yoga sont ciblés, notamment sur la posture, avec en point d’orgue la colonne vertébrale. En pratiquant régulièrement le yoga tout au long de sa grossesse, la femme enceinte peut ainsi travailler sa posture et la tenue de sa colonne. Elle pourra ainsi limiter une cambrure trop prononcée qui peut être responsable de douleurs dorsales ou mieux répartir son poids de corps. Le yoga permet en outre de se mouvoir avec plus de fluidité et de souplesse, une aisance très appréciable notamment quand les kilos pèsent un peu. Ce maintien général est la meilleure voie pour faciliter les échanges entre la maman et le bébé. Cet aspect bénéfique du yoga sur le plan physique s’accompagne aussi d’une meilleure perception de son corps. Cela peut paraître un détail, mais en fait l’impact est plus grand qu’on le croit. S’approprier son corps, mieux le connaître, l’aimer davantage, c’est lui permettre de jouer son rôle à fond: le corps est un allié, c’est particulièrement vrai dans le cadre de la grossesse et de l’accouchement. Ce qui donne aux pratiquantes du yoga une certaine maîtrise de la situation, puisqu’elles savent précisément comment leur corps réagit et fonctionne, et la meilleure façon de l’utiliser tout au long de ces neuf mois. Le yoga est aussi souvent perçu par les pratiquantes comme un moyen intéressant de favoriser les échanges et de rester en contact avec le bébé qui se construit. En étant plus concentrée sur les ressentis physique et sensoriels, en éliminant plus facilement les parasites extérieurs.

Beautiful pregnant woman doing exercises.

Préparer l’accouchement

Vous sentir plus sereine pendant l’accouchement, c’est bien, mais ce qui vous préoccupe avant tout, c’est l’accouchement. Le yoga est la encore un allié de poids. Il est en effet très utilisé dans le cadre de cours de préparation à l’accouchement et vous pourrez mettre à profit vos séances pour faciliter le travail le jour J et aussi vous libérer du stress qui gène notablement le bon déroulement de la naissance. Tant au niveau de la respiration, primordiale non seulement pour gérer les contractions mais aussi, on l’ignore souvent, pour accompagner la progression du bébé dans le bassin, que de gérer le stress, le yoga peut ainsi se révéler une aide précieuse au moment de l’accouchement. Plus calme, mieux préparée, la future maman peut ainsi véritablement contrôler les étapes de la naissance au lieu de les subir, en prenant du recul et en se recentrant sur son corps, comme lors des séances de yoga. Le yoga, directement lié à l’énergie et à sa circulation harmonieuse au sein de l’organisme, peut vous aider à trouver en vous la force nécessaire pour aller au bout. De la sérénité pour certaines, de la force pour d’autres ou du souffle pour les dernières, le yoga en tout cas a participé à naissance!!

Mieux récupérer

Si vous avez découvert le yoga avec la grossesse, ne vous arrêtez pas en si bon chemin. Tout à la fois profitable sur le plan physique et sur le plan émotionnel, le yoga peut définitivement vous aider à apporter de l’équilibre dans votre quotidien. Plus encore, dans les semaines qui suivent la naissance, le yoga peut encore une fois être un vrai recours. L’accouchement, les chutes d’hormones, la fatigue, le chamboulement de cette nouvelle vie avec un bébé, autant de raisons qui font que le retour à l’équilibre peut avoir besoin d’un petit coup de pouce. D’autant que souvent, il faut se réapproprier ce corps qui ne reflète plus la maternité mais qui en garde généralement les marques. Beaucoup de femmes traversent alors une période délicate, d’autant que les nuits généralement courtes et entrecoupées de réveils engendrent une grande fatigue. Dans ces conditions, poursuivre la pratique du yoga est absolument nécessaire, aussi bien pour recentrer les énergies que pour gagner en tonicité musculaire et récupérer plus facilement après l’accouchement. En maintenant une bonne hygiène de vie, en surveillant l’alimentation, la pratique régulière du yoga peut de même être un accompagnement dans la perte de poids. Voilà de quoi lui donner un intérêt supplémentaire. Intérêt d’autant plus important que le yoga, contrairement à d’autres activités, peut-être pratiqué aussitôt après l’accouchement. Mais ce n’est pas tout. Dans cette période de transition que représente l’après naissance, une période ou il faut prendre ses marques, où il est difficile de trouver du temps et plus encore de se séparer de son nouveau né, le yoga jouit d’une qualité indiscutable: on peut le pratiquer chez soi, avec son bébé à côté, quand on le souhaite (où quand on trouve cinq minutes). Difficile de faire plus simple et plus adapté aux circonstances!! Contrôler les émotions, évacuer les tensions, modifier la silhouette, retrouver la ligne, rester calme et sereine… Autant d bénéfices qui sauront convaincre la jeune maman. Avant, pendant et après la naissance, le yoga est sans aucun doute l’un de ses alliés les plus précieux!!

bebe-et-sa-maman-4325078vgyzh

Et voilà pour aujourd’hui!! J’espère que vous avez aimé cet article! Je vous dis à bientôt!! Et merci

5 commentaires sur « Yoga pour les futures mamans »

  1. Je partage ton avis, une activité physique durant la grossesse c’est notre meilleure alliée! J’ai fait du yoga, de la marche et de la natation jusqu’a 2 semaines avant mon accouchement et je le referais ça ne m’a apporté que du bon!

    Aimé par 1 personne

      1. La santé avant tout! Le repos, le sommeil c’est tout aussi bon, pour toi et pour ton bébé! Tu auras l’occasion de reprendre doucement le sport dans quelques mois 😉

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s